Voici ce qu’on exhume en travaillant sur les origines de propriété et le cahier des charges de la création d’HELIOPOLIS sur l’Ile du LEVANT, dans les années 30.

L’histoire n’est qu’un éternel recommencement…déjà dans les années 30, nos semblables se plaignaient de la civilisation artificielle…et en appelaient au seul luxe d’un idéal élevé.

 

Raphaël BERGER – BERGER AVOCATS & ASSOCIES

Suivant
LA REGULARISATION DES AUTORISATIONS D’URBANISME N’A PLUS DE LIMITE